Les actions urgentes

Depuis les tous débuts du CDHAL, les actions urgentes constituent un pilier majeur du travail de défense et de promotion des droits humains mené face aux menaces et aux violations graves de ces droits qui ébranlent l’Amérique latine. Elles apparaissent, sans nul doute, encore aujourd’hui, comme un moyen d’action rapide et efficace pour appuyer celles et ceux dont les droits les plus fondamentaux sont méprisés, et, par le fait même, pour exprimer sa solidarité avec ces luttes qui remettent en question les différents systèmes d’oppression.

À travers le réseau Solidared, une communication et une coopération étroites s’établissent alors entre les organismes, les collectifs et les mouvements sociaux de base latino-américains et canadiens qui partagent des préoccupations de respect et de défense des droits humains. Les actions urgentes se basent donc sur le contact direct avec les allié-e-s d’Amérique latine, pour la plupart issus des communautés locales, et sur nos liens de confiance. Pour déterminer l’action la plus pertinente à entreprendre, il est essentiel que l’équipe des actions urgentes acquière une solide formation politique et des connaissances sur les luttes sociales en Amérique latine.

Les actions urgentes consistent à interpeller les autorités en Amérique latine, tant au niveau gouvernemental qu’au niveau des instances de droits humains, les ambassades des pays concernés au Canada, ainsi que le gouvernement canadien le cas échéant, le plus souvent en leur adressant des lettres, rédigées sous la forme de communiqués ou pétitions, ou par des appels téléphoniques. Ces actions dénoncent les menaces et violations des droits humains qui ont été observées et, surtout, exigent l’établissement de mesures concrètes, à celles et ceux qui ont une part de responsabilité et qui disposent d’un véritable pouvoir d’action pour mettre un terme aux situations les plus insoutenables.

Si elle ne met pas à risque l’action urgente engagée, la diffusion est assurée sur les plateformes dont dispose le CDHAL, notamment les médias sociaux, le site web, le bulletin mensuel Solidared et la radio communautaire. La sensibilisation de la société civile et de la population québécoise s’avèrent alors essentielles pour renforcer la pression internationale, encourager l’adoption et la mise en œuvre de politiques qui favorisent le respect des droits humains, et questionner le rôle du Canada à travers ses traités de libre-échange, ses programmes de développement international et son ingérence dans les pays d’Amérique latine; la force des actions urgentes réside bien souvent dans la capacité à mobiliser la population autour de ces enjeux.

Les actions urgentes nécessitent un suivi afin de consolider les liens qui se sont créés avec les partenaires d’Amérique latine, et se solidariser de façon continue avec les communautés qui sont souvent sous menace constante, même après la dénonciation de violations de leurs droits. En outre, elles viennent guider les campagnes que mène le CDHAL, pour susciter l’engagement des Québécois-es et renforcer la solidarité internationale, puisque la plupart d’entre elles révèlent des enjeux communs aux défenseur-e-s des droits et du territoire tant en Amérique latine qu’au Canada.

Ces dernières années, les actions urgentes ont permis de mettre en lumière les agissements des transnationales qui s’implantent à travers l’Amérique latine pour développer des mégaprojets d’extraction des ressources naturelles, souvent à l’insu des populations et sans leur consentement. La lutte contre les impacts socioenvironnementaux qui en découlent représente désormais le point d’ancrage des activités du CDHAL, porté par sa mission de solidarité à l’endroit des communautés d’Amérique latine.

 

Photo : Document de présentation du réseau des actions urgentes du CDHAL. Archives du CDHAL

Anne-Lise Pierre

Anne-Lise Pierre est diplômée en droit public et étudie à la maîtrise en environnement et développement durable de l’Université de Montréal, avec une spécialisation en enjeux sociaux et gouvernance. Elle s’implique dans les actions urgentes du CDHAL.